arreter de fumer

Quels sont les dangers de la cigarette ?

Cancer

Il s’agit probablement de la cause la plus connue du tabac, et qui pousse également de nombreuses personnes à en finir avec la cigarette. On estime qu’un fumeur a 25 fois plus de risques de développer un cancer qu’une personne ne fumant pas. Et l’on ne parle que des cancers du poumon ou de la gorge : les risques sont également multipliés pour des cancers du sang, de l’œsophage, du foie ou encore de la vessie.

Addiction

Si la cigarette touche aujourd’hui de très nombreuses personnes qui veulent savoir comment arrêter de fumer, c’est bien parce qu’elle a de sacrées propriétés addictives. Cela est du à la nicotine, un composant que l’on trouve dans la cigarette et qui a un potentiel addictif aussi fort que certains narcotiques. Si la nicotine n’est, en soi, pas dangereuse, c’est son association avec les autres composants mortels de la cigarette qui font de ce produit quelque chose de dangereux.

Maladie cardiaque

A chaque fois que vous fumez une cigarette, votre pression artérielle augmente, ce qui fait que votre cœur doit fournir plus de travail. Sans compter l’effet négatif des autres composants nocifs de la cigarette, rien que cette modification de votre rythme cardiaque perturbe votre cœur. Celui-ci doit fournir davantage d’efforts, ce qui fait qu’il s’endommage lentement mais sûrement. C’est pour cette raison que l’on estime que les fumeurs ont trois à quatre fois plus de risques de développer des maladies coronariennes que les non-fumeurs.

Maladie respiratoire

Pendant vos premières années de fumeur, il est possible que vous ayez remarqué que vous étiez bien plus sensibles à certaines maladies (rhume, mal de gorge, bronchite). On reconnaît d’ailleurs les fumeurs de longue durée à leur taux régulière, et souvent rauque. Le tabagisme crée des risques élevés et provoque de nombreuses maladies respiratoires. Nombreux sont les fumeurs à également développer des bronchites chroniques.

Infertilité et grossesse

Chez les hommes, le tabagisme réduit la qualité et la quantité de spermatozoïdes, ce qui, sur le long-terme, peut créer des problèmes d’infertilité. Quant à la femme, le tabagisme réduit la fertilité et peut également mettre en danger le bébé si la femme fume en même temps qu’elle est enceinte. Le bébé peut en effet venir au monde avec des complications et un poids inférieur à la normale.

Santé bucco-dentaire

L’azote contenu dans la cigarette attaque vos dents, votre gencive et votre émail. De la même manière que les doigts qui tiennent les cigarettes deviennent jaunes, les dents jaunissent également. Le tabac peut créer des maladies bucco-dentaires, comme la gingivite, et peut même mener à la perte des dents. Il est, de plus, à noter que le tabac développe des problèmes de mauvaise haleine.

Diabète

Si vous n’arrêtez pas de fumer, vous pouvez développer un diabète de type 2 (les risques sont plus élevés de 40% en comparaison avec les non-fumeurs). Ce diabète conduit ensuite à de nombreux problèmes de santé qui, dans certains cas, peuvent même s’avérer fatals.

Fort heureusement, sachez que toutes ces conséquences sur la santé de la consommation de tabac ne sont pas irrémédiables ! Effectivement, l’arrêt du tabac permet de diminuer les risques et, au bout d’une certaine période d’abstinence, d’inverser la situation. Au bout de 10 ans de l’arrêt du tabac, on estime en général que les risques sur la santé sont réduits de moitié. Pensez toutefois à arrêter de fumer le plus vite possible, car certaines conséquences néfastes du tabac soit parfois irréversibles.

arreter de fumer

Patch, hypnose, agrafe : que donnent les méthodes traditionnelles ?

Plusieurs méthodes simples pour arrêter de fumer ont été mises à jour, testées et perfectionnées au fil du temps. Insistant toutes sur différentes facettes du tabac et jouant sur différents organes de régulation.

Méthode pour arrêter de fumer : le patch

Prenons par exemple le patch : celui-ci consiste en un patch que vous collez sur votre peau. Celui-ci contient une dose de nicotine, censée donner la dose nécessaire au cerveau (puisque, on l’a vu, c’est la nicotine qui crée la dépendance, quand bien même elle n’est pas un danger en soi).

Peu à peu, vous diminuez les doses du patch au fur et à mesure que votre corps et votre cerveau s’habituent à l’arrêt du tabac.

A la fin, vous avez complément cessé d’approvisionner votre cerveau en nicotine, et celui-ci ne réclame donc plus de cigarette.

Toutefois, cette méthode simple pour arrêter de fumer souffre quelques inconvénients. D’abord, elle oublie que la cigarette crée également un geste d’addiction (le fait de porter la cigarette à la bouche, d’inhaler, de la retirer et de souffler).

Vous trouverez donc également des pastilles de nicotine, qui permettent de jouer sur les deux tableaux de l’addiction. Un autre inconvénient du patch est qu’il est surtout conseillé pour les fumeurs de longue-durée, pour qui la nicotine s’est déjà installée depuis longtemps. L’effet s’avérera moindre sur les fumeurs récents ou occasionnels, l’addiction tenant davantage du registre social et du geste associé à la cigarette.

Méthode pour arrêter de fumer : l’hypnose

On trouve également, parmi les méthodes simples pour arrêter de fumer, l’hypnose. Ici, pas de secret : l’hypnose ne fonctionnera pas pour tout le monde, puisque cela dépend de la réceptibilité des individus à ce genre de manipulation psychique. Si votre cerveau parvient à ne pas être trompé par l’hypnose, l’arrêt du tabac ne sera ainsi que peu efficace.

Toutefois, l’hypnose a montré des résultats spectaculaires chez de nombreuses personnes qui, du jour au lendemain, ont arrêté intégralement la cigarette. Cela peut donc être une solution à tester, mais dans laquelle vous ne devez pas mettre tous vos espoirs.

Méthode pour arrêter de fumer : les agrafes

Enfin, parmi les grandes méthodes simples et traditionnelles pour l’arrêt du tabac, on trouve les agrafes. Les agrafes sont posées par un professionnel, sur une partie précise de votre oreille.

La théorie est que vous avez un fluide régulateur qui passe dans votre oreille (ce qui est avéré).

Le but de l’agrafe est de venir perturber ce fluide pour qu’il éjecte toute addiction au tabac. Comme pour l’hypnose, cette méthode n’a pas fait ses preuves avec tout le monde, fonction de la réceptivité des personnes.

Plusieurs critiques ont avancé que cette méthode créait en réalité un effet psychologique (placebo), qui fait que la personne se convainc elle-même qu’elle n’est plus dépendante au tabac.

Entre Allen Carr et Mike Fink : les nouvelles méthodes d’arrêt du tabac

en finir avec la cigarette allen carr

la méthode pour arrêter de fumer de Allen Carr

Allen Carr, un ancien expert-comptable, a mis au point une méthode pour permettre d’arrêter le tabac. La méthode Allen Carr part d’un postulat : la consommation de tabac est avant tout psychologique, et non chimique. Effectivement, même si la nicotine crée une addiction dans le cerveau, cette addiction est facilement surmontée : rares sont les personnes qui se réveillent en pleine nuit pour fumer. Ainsi, arrêter de fumer ne dépendrait pas tant d’une addiction chimique, mais relèverait bien davantage d’une addiction sociale. Nous fumons pour faire comme les autres ou pour nous détendre, et l’on est ensuite dans un engrenage : on évalue les risques liés au manque, et la peur d’arrêter de fumer s’installe.

La méthode Allen Carr pour arrêter de fumer consiste en des groupes de parole, une assistance et un soutien régulier, ainsi qu’un DVD et un accès à un forum. A noter toutefois que les tabacologues se montrent sceptiques sur cette méthode.

La méthode Mike Fink, quant à elle, repose davantage sur une télé-hypnose. Effectivement, si Mike Fink donnait auparavant des séances d’hypnose, il est maintenant expatrié au Canada où il gère, sur son site, sa fameuse méthode Mike Fink pour arrêter de fumer. Il propose ainsi un programme, sur la base d’enregistrements où il parle, ainsi que diverses séances d’hypnose. Il évoque ainsi, avec des métaphores et des mots spécifiquement choisis, les dangers du tabac, et visent à changer votre perspective dessus. Si la méthode Mike Fink est intéressante, on pourra en revanche regretter que sa surmédiatisation l’ait présenté comme une méthode miracle, alors même qu’elle est par essence insuffisante pour vaincre toute tentation du tabac.

Reconsidérez vos habitudes et votre environnement pour arrêter de fumer naturellement

On ne se rend pas compte, mais la cigarette crée une habitude. Prenez la journée normale d’un fumeur, avant même que celui ne songe à comment arrêter de fumer. Après le petit déjeuner, une cigarette s’imposera. Il en sera de même après chaque repas : de nombreux fumeurs, une fois qu’ils ont terminé de manger, prennent leur cigarette comme un dessert.

De la même manière, les pauses au travail sont considérées comme des « pauses clope ». Et ces moments se multiplient à de nombreuses occasions. Vous êtes en soirée et vous consommez de l’alcool : vous fumez. Vous êtes davantage en extérieur qu’en intérieur : vous fumez. Vous allez prendre un verre en terrasse avec un ami : vous fumez.

Tout devient un prétexte à fumer, et votre quotidien se construit peu à peu autour de la cigarette.

C’est notamment pour cette raison qu’il est difficile de démarrer l’arrêt du tabac. Certes, comme le jeu ou la boisson, la cigarette crée une dépendance, mais ce n’est pas tout. Elle s’infiltre dans des moments du quotidien, si bien que de nombreux éléments de votre routine sont associés à la cigarette. Vous devez donc vous préparer mentalement à changer votre quotidien.

Prenons notamment le cas des soirées, qui sont de véritables freins pour en finir avec la cigarette. Effectivement, avez-vous remarqué que certaines personnes ne fument qu’en soirée ou quand elles consomment de l’alcool, et que vous fumez de manière générale davantage quand vous buvez ? Bien que peu d’études aient été menées sur le sujet, des embryons de réponses sont apparus. C’est notamment le cas d’une étude, qui a démontré que la consommation d’alcool entraînait une certaine léthargie et une somnolence.

Afin de contrebalancer l’effet hypnotique de l’alcool, le cerveau opère donc inconsciemment un mouvement vers quelque chose permettant de le stimuler et de vous maintenir éveillé. En conséquence, il pense directement à la cigarette, parce qu’elle permet d’augmenter la pression artérielle, et parce qu’elle est associée à un geste qui vous maintient en éveil.

De la même manière, de nombreuses personnes se mettent à mâcher des stylos ou tout ce qui leur passe sous la main. Cela tient à l’habitude de la cigarette : la personne est habituée à maintenir quelque chose en bouche à de nombreuses reprises dans sa journée. Le changement d’habitude perturbe le cerveau, qui détourne son attention vers d’autres objets permettant de reproduire l’habitude connue.

Arrêter de fumer est donc un véritable challenge, puisqu’il faut se douter que tous les aspects de votre vie en sont fortement impactés. Bien heureusement, vous libérer de la cigarette vous permettra également de retrouver un quotidien heureux. Effectivement, sans parler de tous les bienfaits sur votre santé, vous gagnerez également en énergie, vous serez plus attentif et concentré, et les coups de barre se feront plus rares.

Au final, vous gagnez de l’argent, vous améliorez votre santé, et vous profitez davantage de vos journées. Alors qu’attendez-vous pour en finir avec la cigarette ?